Histoire de l’ARVB

Histoire de l’ARVB

Association pour le Reconnaissance des Vins de Bretagne ***

Si les vignes officielles ont disparu de la carte de Bretagne au début des années 1960, depuis de nombreuses années, des passionnés de la vigne et du vin breton ont planté en différents endroits de Bretagne, des vignes privées afin de relancer la culture (dans tous les sens du terme) de la production vinicole.

La législation et la réglementation de l’époque visait à remettre ces exploitants dans le droit chemin, en ce qui concerne les cépages utilisés comme en matière de plantation, réservée aux seuls départements reconnus comme viticoles, dont la Bretagne administrative était exclue. Certaines injonctions ont été jusqu’à imposer l’arrachage, sans autre forme de procès.

Plusieurs passionnés, exploitants ou non, se sont alors réunis pour échanger sur le sujet et surtout soutenir les amis concernés par ces problèmes. L’idée est venue de Pierre Guigui, dégustateur et œnologue, à la suite de la lecture de l’ouvrage de Gérard Alle Le vin des Bretons. De là est née notre Association, sous le nom d’ARVB (Association pour le Renouveau des Vins de Bretagne) en 2005 , dont les statuts ont été déposés à la Préfecture de Saint Brieuc le 18 décembre 2006 et publiés au journal officiel du 13 janvier 2007 (page 137). Notre travail de lobbying et de communication, l’intérêt manifesté par les médias, ont permis dans un premier temps d’empêcher l’administration de réprimer les producteurs qui étaient alors totalement hors la loi.

Dès le début nous avons accueilli des membres habitant les cinq départements de la Bretagne historique, de même que des Bretons et des non-Bretons venus d’autres horizons et qui tenaient à nous soutenir. Tout le monde pouvait et peut toujours adhérer à l’Association.

Les Assemblées Générales se déroulent tous les ans, souvent après les vendanges. Au fil des ans et des échanges, il a été convenu que l’ARVB devait lever toute ambiguïté en ce qui concerne le département de Loire-Atlantique, le terme de « renouveau » pouvant laisser accroire que seuls seraient concernés les départements de la Bretagne administrative (en ce qui concerne le 44, on ne peut parler de renouveau, vu qu’on y exploite toujours un vignoble « reconnu »). Il fut donc décidé lors de l’AG du 24 octobre 2015 à Duault (22) de remplacer « Renouveau » par « RECONNAISSANCE » afin d’affirmer encore plus notre volonté de « favoriser la connaissance et le progrès des vignes et des vins de Bretagne ainsi que l’usage raisonné et responsable des produits contenant de l’alcool » Certains viticulteurs de Loire-Atlantique ont par ailleurs affirmé que cette « reconnaissance » de la bretonnité de leurs vins aurait pour eux un caractère distinctif et valorisant.

Le titre secondaire de notre Association est «  Association de promotion et de défense des vins de Bretagne » et « Bevet gwin vreizh » soit «  Vive le vin de Bretagne ». (Extrait des statuts)

Nous essayons de nous réunir, chaque année, dans un département différent.

A ce jour nous comptons plus de 80 adhérents, encore plus de sympathisants.

Notre travail de recensement , nécessaire suite à l’évolution de la législation européenne au 1° janvier 2016, fait état à ce jour de :

  • 4 vignes « professionnelles » en exploitation, plus d’une quinzaine de projets déjà bien avancés qui porteront dans les prochaines années la surface viticole des vins bretons (« reconnus ») entre 100 et 200 Ha. Seuls ces professionnels ont l’autorisation et les droits de commercialiser leur production.
  • 10 vignes « associatives » en exploitation et 3 en projet
  • 25 vignes « privées » et plus de 10 projets en cours.

Il s’agit donc bien d’une réalité qui accompagne déjà l’évolution économique de certains secteurs bretons

L’ARVB est fière de pouvoir accompagner et aider en fédérant tous ces passionnés dans un secteur qui n’était pas des plus « crédibles » il y a peu de temps encore !

Le renouveau est bien là, la reconnaissance aussi : l’aventure peut se poursuivre de plus en plus sereinement pour nos adhérents et amis et l’avenir est devant nous !

Pour l’ARVB

Le Président Gérard ALLE

Mai 2019

*** : version inscrite au journal officiel.